Téléchargez le catalogue
Contactez-nous !

Associations | Si Séniors

ALMA 64 – Allo Maltraitance Personnes Âgées et/ou Handicapées

Ecoute situation maltraitance personnes âgées et/ou handicapées, orientations, formations.

ALMA 64, Allo maltraitance aux Personnes âgées et ou handicapées, appartient à la Fédération 3977 contre la maltraitance qui fédère toutes les associations départementales.
ALMA 64 est déclarée association d’intérêt général depuis le 29 septembre 2016.

1-ALMA 64 a pour but de mettre en place tout ce qui permet de faire connaître la réalité des maltraitances envers des Personnes âgées ou handicapées, d’écouter les plaintes de toute personne concernée, d’orienter vers des démarches pour y mettre fin, en se dotant des moyens de prévention nécessaires. L’antenne d’écoute téléphonique est ouverte tous les mardis matins de 9h à 12h. 05.59.02.47.84

2-ALMA 64 développe son service APAR, Appui pour les Professionnels Accueil Réseau :

CONSTAT : Nous, acteurs de l’aide, du soin, de la formation et du contrôle, avons été/ sommes/serons confrontés à la présence de la « maltraitance » à l’égard des personnes âgées et des personnes handicapées en situation de vulnérabilité, avec les nombreux questionnements qu’elle nous pose. Percevoir, prendre conscience d’un tel évènement, qui se dévoile à nous, le vivre comme témoin, fait passer cette situation, souvent d’ordre privé, s’exerçant dans une intimité cachée, à une dimension publique, repérable, qui va nécessiter notre engagement et une prise de responsabilité, pour agir à la faire cesser. Chacun de se questionner : est-ce bien une violence ? Quel sens lui donner ? Comment comprendre les logiques à l’œuvre afin de construire des pistes d’actions ? Comment être utile, efficace, afin que les comportements perçus, suspectés, allégués, que la loi et la morale réprouvent, changent et s’arrêtent ? Avec souvent la préoccupation de savoir ce qui sera le plus juste à faire pour ceux qui sont victimes, et la crainte de risquer d’aggraver une situation déjà difficile, où les vulnérabilités concernent souvent d’autres personnes présentes.
Evidemment, chacun de nous a alors sa vision, sa réaction, sa solution qu’il aura tendance à surestimer, d’autant plus qu’il se sentira en résonnance à cette situation.

PROPOSITION : Pourtant cette nécessité, de penser et d’agir une réponse la plus rapide possible, nous confronte à plusieurs champs de visions et d’actions, à différents niveaux de réalité, de responsabilité, qui se chevauchent et s’articulent plus ou moins facilement, voire parfois révèlent des logiques troublantes qui paraissent incompatibles et tout simplement contradictoires.
Quelle place prendre, respecter, construire, pour les uns et les autres, mais aussi quelle possible intégration, coopération/coordination de l’aide, du soin, du contrôle et de la formation ? D’autant que le propre d’une situation complexe est que personne n’est jamais expert dans toutes ces dimensions à la fois. Ce qui ne nous empêche pas, souvent, selon notre malaise, de croire ou d’espérer dans cette expertise providentielle, qui se situerait en dehors de nous.
C’est parce qu’il n’est pas rare alors de se sentir démuni, confus, perdu, vulnérabilisé, parfois même paralysé, et d’en être culpabilisé, parfois au point de vouloir éviter la situation, que l’on va très vite l’adresser à un tiers supposé savoir. En effet, cette complexité génère une pluralité de réalités partielles. Elles ne seront une richesse que si l’on peut travailler leur conflictualité concomitante et légitime, afin de la surmonter. Nous faisons le pari d’une mise en complémentarité, ou tout du moins d’une vision de compromis et d’intégration concrète, permettant une intervention. D’où la conclusion, à laquelle nous sommes arrivés, soit la nécessité d’apprendre et d’entreprendre de travailler (créer) à plusieurs à partir de ces questionnements, dans un espace de sécurité et de confiance, partageant nos domaines de compétences, au lieu de rester dans des clivages délétères, retardant les solutions, ou même pouvant aggraver les situations, et générant souvent une souffrance collective.

Nous constatons que les connaissances générales de ce domaine imprécis ne peuvent pas, d’une manière automatique et simple, s’appliquer à ces situations singulières, que nous pouvons rencontrer. Donc, il faudra penser et construire des réponses dans la pluralité des champs concernés, sur mesure, souvent en tâtonnant et s’appuyant sur des liens de confiance et de respect retrouvés, mais surtout agir par nous-mêmes, ensemble, dans chaque champ d’intervention, en cohérence avec les autres acteurs engagés.
Il n’est pas rare aussi, que l’émergence « officielle » d’une situation de maltraitance soit la conséquence d’un long processus intra-familial ou intra-systémique, non rarement intergénérationnel, repéré du fait d’ indicateurs de risques déjà présents, questionnés ou non, mais jugés encore insuffisamment fiables ou reconnaissables pour déclencher une action. Ces conflits ont leur raison d’être. Ils ont une légitimité pour chacun des protagonistes bien qu’ils aboutissent à des actions non légitimables. On s’efforcera de reconnaitre et de s’appuyer sur cette dimension conflictuelle, produite par les acteurs. C’est une façon de valider et soutenir les acteurs eux-mêmes.

Nous avons la conviction que, bien plus souvent qu’on ne le croit, les professionnels au plus près du « terrain » repèrent cela, mais ils ne savent comment faire pour agir juste, et ont tendance à croire que leur compétence n’est pas au rendez-vous, ou qu’il faut déléguer à d’autres, ou simplifier excessivement la problématique en la réduisant à un seul champ de compétence, l’amputant ainsi de chances de solutions globales. Comme si étaient confondus le dépassement du conflit, qui demande du temps pour s’élaborer, et la nécessité d’arrêter le plus vite possible ses effets délétères.
D’où l’importance qu’il existe un espace d’accueil des divers professionnels seuls, avec leur équipe, leurs partenaires, et personnes concernées, pour dialoguer (s’écouter), partager (s’entendre et réfléchir), se concerter (se battre ensemble), afin de construire des hypothèses et des réponses praticables permettant de participer, d’initier avec d’autres, une possibilité de mettre en place les conditions d’un changement de ces situations.

C’est le sens de notre proposition et de notre pari, de penser qu’une rencontre d’appui, de partage, avec les professionnels directement concernés par la situation, est une ressource incontestable pour permettre ces changements nécessaires.

Ainsi des membres bénévoles du Comité de pilotage de l’Association ALMA64, appartenant à la Fédération Nationale 3977 contre la maltraitance proposent à titre expérimental, ce choix d’un dialogue direct pour appréhender ces situations particulièrement complexes, incluant de nombreuses personnes et institutions, y compris les intéressés quand cela est possible, et où le partage téléphonique est insuffisant.

SECTEUR MEDICO SOCIAL

Nos coordonnées

BP 90502
64010 PAU

Tél. : 05 59 02 47 84
alma-64@orange.fr

ALMA 64 – Allo Maltraitance Personnes Âgées et/ou Handicapées
Voir mes favoris

Suivez-nous :

Site Web
Contactez-nous !
RETOUR